Bonjour, cette semaine on vous invite à découvrir Trust/ Shakespeare/ Alléluia de Dieudonné Niangouna au Théâtre des Quartiers d'Ivry. Il y a des places à gagner pour la représentation du samedi 5 octobre à 18h.

Pour jouer, envoyez un mail à concours@sceneweb.fr avec vos coordonnées (et votre numéro de téléphone) qui seront transmises au théâtre. Les invitations (pour 2) seront à retirer le soir même. Bonne chance et bon week-end. 

---
/ critique / Un Feydeau excité comme une Puce

Critique de Vincent Bouquet

Dans un univers digne des sixties, Lilo Baur pousse les feux du rocambolesque La Puce à l'oreille. Grâce à leur jeu bourré d’énergie, les comédiens-français électrisent le plateau de la salle Richelieu. Raymonde Chandebise est catastrophée. En ouvrant « par mégarde » un colis destiné à son mari, elle découvre une paire de bretelles, égarée à l'hôtel du Minet-Galant, un …

Lire la suite.

---
/ critique / Farm Fatale, une fable environnementale et musicale

Critique de Christophe Candoni

De drôles d’épouvantails se font les porte-paroles du désœuvrement paysan et de l'aspiration collective à un monde plus écolo dans Farm fatale, la nouvelle production joyeusement délurée et désabusée de Philippe Quesne, créée aux Kammerspiele de Munich et présentée à Nanterre-Amandiers. Des cheveux blond-roux comme la paille qui débordent de leurs poches et de leurs bottes en caoutchouc, des silhouettes …

Lire la suite.

---
/ critique / Tragédie enlevée pour troupe admirable

Critique de Caroline Châtelet

Avec Electre des bas-fonds, l'acteur, auteur et metteur en scène Simon Abkarian signe une fresque épique enlevée aux accents lyriques. La pièce est créée au Théâtre du Soleil. C'est au théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine que Simon Abkarian, âgé d'une petite vingtaine d'années alors, a fait ses débuts en tant que comédien, en 1985. C'est, également, avec cette troupe qu'il …

Lire la suite.

---
/ critique / Ambregris, l’alchimie du conte et des choses

Critique d'Anaïs Heluin

Dans Ambregris, présenté au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes (20-29 septembre 2019) de Charleville-Mézières, Patrick Sims part de l’histoire de Pinocchio pour composer une belle et foisonnante rêverie. Un carrefour de contes et de mythes, composé à partir de techniques diverses, réunies en une « opérette alchimique pour marionnettes ». Pour Patrick Sims, fondateur de la compagnie Les Antliaclastes, …

Lire la suite.

---
/ critique / Emmanuel Audibert au pays des peluches mécaniques

Critique d'Anaïs Heluin

Dans On était une fois, présenté au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières (20-29 septembre 2019), Emmanuel Audibert interroge la notion de public à travers un petit théâtre mécanique et naïf, réjouissant, où des peluches assistent à un spectacle de « On ». Installées sur des gradins miniatures, une vingtaine de peluches quelconques, du genre doudous que les …

Lire la suite.

---
/ portrait / (LA) HORDE, futur de la danse ?

Portrait de Philippe Noisette

Nouveaux directeurs du Ballet de Marseille les 3 membres du collectif (LA) HORDE, Jonathan Debrouwer, Marine Brutti et Arthur Harel voient loin. Et embarquent leur nouvelle création Marry Me In Bassiani en tournée. (LA) HORDE mais encore ? Sous cet intitulé se cache –enfin pas tant que cela- un collectif d’artistes. Ils viennent de mondes aux horizons larges alliant la …

Lire la suite.

---
/ vidéo / Le CàJ de Philippe Decouflé

Portrait vidéo de Ronan Ynard

Philippe Decouflé investit tous les lieux de Chaillot - Théâtre national de la danse à l'occasion des 35 ans de sa compagnie DCA. Tout doit disparaître est une immersion dans son univers. Voici son portrait CàJ. Alors Duchamp ou Warhol ? Crazy horse ou Cirque du Soleil ? Cunningham ou Nikolais ?

Lire la suite.

---
/ critique / Sarah Kane, psychotique et lyrique

Critique de Christophe Candoni

La dernière pièce de la dramaturge britannique, 4.48 psychose, a été présentée en première française à l'Opéra du Rhin de Strasbourg, dans le cadre du festival Musica, dans une transcription opératique pleine de justesse réalisée par le compositeur Philip Venables. Disparue en 1999 à l'âge de 28 ans seulement, Sarah Kane a écrit sa cinquième et dernière pièce peu de …

Lire la suite.

---
/ critique / Le paradoxe Novarina

Critique de Caroline Châtelet

Créé au Théâtre national de la Colline, à Paris, L'Animal imaginaire de Valère Novarina prolonge le travail développé par l'artiste. Une œuvre dont la vitalité teintée de mélancolie est atténuée par des longueurs. Dans un entretien entre Valère Novarina et le peintre Jean Dubuffet (publié dans Personne n'est à l'intérieur de rien, correspondance Jean Dubuffet, Valère Novarina aux éditions L'Atelier …

Lire la suite.

---
/ critique / Orlando, le livre d’images de Katie Mitchell

Critique de Vincent Bouquet

Au Théâtre de l'Odéon, la metteuse en scène britannique se contente d'illustrer, en vidéo, le roman de Virginia Woolf. Scénographiquement maîtrisée, la démarche est un peu courte pour en révéler la profondeur. A première vue, Orlando devait aller comme un gant à Katie Mitchell. Par le passé, la metteuse en scène britannique avait maintes fois prouvé son goût pour la thématique …

Lire la suite.

---
/ critique / Le bad trip shakespearien de Dieudonné Niangouna

Critique de Christophe Candoni

Dans Trust / Shakespeare / Alléluia, Dieudonné Niangouna délire autour des grandes figures shakespeariennes. Un nouveau spectacle ambitieux mais tapageux. Le spectacle est créé à la MC93 de Bobigny On le sait bien, la langue du dramaturge congolais claque comme une gifle, coule comme les flots et brûle comme la lave. Aride, généreuse, débordante, proliférante, elle dit le tumulte, le …

Lire la suite.

---
/ critique / Jules César en sang mais sans souffle

Critique de Christophe Candoni

La saison du Vieux-Colombier s'ouvre sur un très dispensable Jules César. Le metteur en scène Rodolphe Dana étouffe et dénerve la puissante tragédie politique de Shakespeare. C'est une distribution parfaitement égalitaire (cinq femmes, cinq hommes) qui endosse tous les rôles de la pièce sans se soucier d'une quelconque classification de genre, de même que n'apparaît aucune temporalité définie dans la …

Lire la suite.

---
/ histoire / L’Île de la Raison : l’autre île de Marivaux

Histoire par Hadrien Volle

Alors que Jacques Vincey met en scène L’Île des esclaves au CDN de Tours, qui se souvient qu’en 1727, deux ans après avoir écrit cette pièce, Marivaux publie L’Île de la Raison ou Les Petits hommes. Une comédie plus importante en volume et qui prend aussi l’île comme lieu. Quel est donc ce texte considéré comme l’une des utopies de …

Lire la suite.

---
/ itw / Soir de Première avec Simon Abkarian

Simon Abkarian est de retour au Théâtre du Soleil. Il met en scène Electre et les Bas-fonds, une pièce qu'il a écrite pour 14 comédiennes-danseuses et 6 comédiens-danseurs à partir du 25 septembre. Nous sommes dans le quartier le plus pauvre d’Argos. C’est le premier jour du printemps, on y célèbre la fête des morts, prostituées, serveuses, esclaves, les femmes …

Lire la suite.

---
Jacques Weber retrouve Peter Stein pour trois Tchekhov en 2020 !

Après Molière et Le Tartuffe, Jacques Weber actuellement en tournée avec Architecture et la bande de Pascal Rambert va retrouver le metteur en scène Peter Stein en 2020 au Théâtre de l'Atelier pour trois pièces en un acte de Tchekhov, Le Chant du cygne, Les méfaits du tabac et La demande en mariage. Jacques Weber va tour à tour apparaître …

Lire la suite.

---
Mathilda May va mettre en scène Pierre Richard dans Monsieur X à l'Atelier

Après ses deux premiers opus « Open Space » et « Le Banquet », Mathilda May nous livre une nouvelle partition composée sur mesure pour Pierre Richard. Un voyage burlesque et poétique dans les hauteurs d’un immeuble, un dialogue entre le réel et l’illusion où le quotidien bien ordonné d’un retraité se désarticule pour conduire jusqu’à la métamorphose. Pierre RICHARD …

Lire la suite.