Bonjour pendant tout le mois de juillet l'équipe est mobilisée pour vous faire vivre l'actualité du 72ème Festival d'Avignon. C'est pourquoi comme tous les mois de juillet, la newsletter sera envoyée le mercredi et le samedi. Voici déjà nos premières critiques du Off pour préparer au mieux votre programme du week-end. 

Bons festivals ! 

---
/ itw / Thomas Jolly relève le défi de la Cour d’honneur

Interview de Stéphane Capron

Thomas Jolly est désormais un metteur en scène habitué du Festival d'Avignon. Après son intégrale Henry VI en 2014, puis Le Radeau de la méduse, avec les élèves de l’école supérieure d'art dramatique de Strasbourg et Le Ciel, la Nuit et la Pierre glorieuse, spectacle sous forme de feuilleton quotidien et véritable chroniques du Festival d'Avignon en …

Lire la suite.

---
Olivier Py: " Si les choses continuent, on aura un Festival d'Avignon de 15 jours dans 4 ans "

La 72ème édition du Festival d'Avignon qui s'est ouverte hier. Un festival qui se réduit d'année en année. Olivier Py, son directeur le regrette. Il s'en explique et revient sur la thématique de cette édition et nous parle de sa création Pur Présent. Quelle tonalité souhaitez-vous donner à …

Lire la suite.

---
/ histoire / Les tragédies dans la Cour d’honneur du Palais des Papes

Le feuilleton historique d'Hadrien Volle

Le festival d’Avignon s’ouvrira vendredi sur Thyeste de Sénèque, dans une mise en scène de Thomas Jolly. La première « Semaine d’art » à Avignon, conduite par Jean Vilar, a été ouverte par « La Tragédie du Roi Richard II ». Mais entre ces deux événements dramatiques et néanmoins tragiques, quelle place a eu le genre …

Lire la suite.

---
Rocío Molina, son hymne à la vie et à la danse

 Par Philippe Noisette

On ne parle que d’elle, ou presque. Elle divise et fascine. Autant dire que le passage de Rocio Molina en ouverture du Festival d’Avignon est un événement. Elle créé Grito Pelao avec à ses côtés sa mère Lola Cruz ancienne danseuse et la chanteuse Silvia Pérez Cruz. Sans oublier des musiciens. « Cette création s’avère être quelque chose …

Lire la suite.

---
/ critique / Au Festival d'Aix, un Ange de feu et de perdition

Critique de Christophe Candoni

Le Festival lyrique d'Aix-en-Provence présente L'Ange de feu, un opéra méconnu de Sergueï Prokofiev, une œuvre noire et incendiaire dont l'héroïne délirante et sulfureuse est passionnément incarnée par Aušrinė Stundytė. Elle surgit d'une cabine de douche, rampe, se tapit, sauvagement, contre le sol et les murs en carrelage noir de la pièce exiguë, une lame de couteau à la main, …

Lire la suite.

---
Pierre Audi annonce un festival d'Aix qui « accuse sa contemporanéité »

Le metteur en scène franco-libanais, successeur de Bernard Foccroulle à la direction du festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence a dévoilé aujourd'hui les titres programmés pour sa première édition en juillet 2019. Européen convaincu et citoyen du monde, Pierre Audi est né à Beyrouth en 1957 et a quitté le Liban au moment de la guerre civile. Émigré en Grande-Bretagne, il …

Lire la suite.

---
L’incroyable voyage d’Abdelwaheb Sefsaf

Critique d'Anaïs Heluin dans le Off au 11 Gilgamesh à 16h10

Dans Si loin si proche, Abdelwaheb Sefsaf met son art du théâtre musical au service d’un récit épique de retour au pays. Un bonheur d’humour et de lucidité.  Assis sur une des stèles funéraires qui occupent le centre du plateau, devant un crâne de métal percé d’un poème de Mahmoud Darwich écrit en arabe, Abdelwaheb Sefsaf …

Lire la suite.

---
Toutes les femmes de Leïla Anis

Critique d'Anaïs Heluin dans le Off au 11 Gilgamesh à 11h25

Avec Les Monstrueuses, Leïla Anis poursuit sa délicate poésie de l’exil. De l’entre-deux au féminin. Mise en scène par Karim Hammiche qui partage la scène avec elle, elle convoque toute une généalogie de mères, de 1929 à 2008. L’exil, pour Leïla Anis, est terre d’écriture. Lieu de poésie et de mémoire. Sol fragile où déployer un « je » capable de partir …

Lire la suite.

---
Un Maître et Marguerite sur un ring

Critique de Stéphane dans le Off au 11 Gilgamesh à 19h40

Igor Mendjisky adapte et met en scène le roman de Mikhaïl Boulgakov, Maître et Marguerite, en moins de deux heures. Un sacré tour de force. Un spectacle à l'énergie foisonnante qui va se bonifier au fil du temps. Igor Mendjisky a choisi un dispositif tri-frontal, une sorte de un ring délimité par des néons dans les angles, …

Lire la suite.

---
Le deuil de l’enfant, de l’hôpital au plateau de théâtre

Critique d'Hadrien Volle dans le Off au Théâtre La Luna à 17h25

Gaël Leiblang a perdu son fils à l’âge de 13 jours suite à une malformation congénitale. Il raconte lui-même son histoire sur le plateau du Ninon Théâtre dans le OFF d’Avignon. Un récit poétique, rythmé et assez surprenant pour se démarquer du simple témoignage. Après un certain nombre d’épreuves, Rudyard Kipling affirmait à sa progéniture, « tu seras …

Lire la suite.

---
Vertiges, la symphonie familiale de Nasser Djemaï

Critique de Stéphane Capron dans le Off au Théâtre des Halles à 11h

Loin des clichés sur la banlieue, la dernière pièce de Nasser Djemaï parle d’une famille française issue de l’immigration, dont le fils ainé a réussi à s’en sortir grâce à l’ascenseur social. Une pièce émouvante, actuellement en tournée en France. Nadir (Zakariya Gouram) c’est un peu le « blanc » de famille. Il a quitté la banlieue pour les beaux …

Lire la suite.

---
Hassane Kassi Kouyaté nommé à la direction du Festival des Francophonies en Limousin

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, se réjouit de la nomination d'Hassane Kassi Kouyaté à la direction du festival des Francophonies en Limousin conformément au vote du conseil d'administration présidé par Alain Van der Malière et composé de l'État (ministère de la Culture), de la Région Nouvelle-Aquitaine, du Département de la Haute-Vienne et de la Ville de Limoges. Il prendra …

Lire la suite.

---
/ critique / Tragédies romaines : Ivo van Hove en majesté

Critique de Vincent Bouquet

Conçu il y a une dizaine d'années, cet assemblage de trois pièces de Shakespeare n'a rien perdu de sa pertinence. Grâce à leur subjuguante maîtrise scénique, le metteur en scène flamand et sa troupe du Toneelgroep Amsterdam prouvent, une nouvelle fois, qu'ils sont au sommet du théâtre européen. L’an passé, lors de la reprise des Tragédies romaines …

Lire la suite.

---
/ critique / Nacera Belaza, pour l’amour du vide

Critique d'Anaïs Heluin

Dans Le Cercle, créé au Festival de Marseille, Nacera Belaza donne de nouveaux contours à la danse de l’entre-deux rives qu’elle développe depuis une dizaine d’années. Ceux d’une pièce symphonique à la beauté sobre et syncopée. Dans une semi-obscurité, un corps aux gestes désarticulés s’avance. Lentement. De manière presque imperceptible, comme si la marche était annulée par l’espace. …

Lire la suite.

---
/ critique / Kirina, une aventure africaine

Critique de Stéphane Capron

Le public du Festival de Marseille a accueilli avec une réelle ferveur Kirina, la création ambitieuse de Serge Aimé Coulibaly et de Rokia Traoré. Un spectacle sur un fait historique datant du 13ème siècle au Mali, la bataille de Kirina. L'énergie de la troupe compense le peu de lisibilité du spectacle noyé dans une dramaturgie peu compréhensible. …

Lire la suite.

---
/ critique / Europa, l’espoir à flot

Critique de Vincent Bouquet

Aziz Chouaki redonne un visage et une histoire à une poignée d'exilés qui, au péril de leur vie, tentent de traverser la Méditerranée. Accompagné par le musicien Vasken Solakian, Hovnatan Avédikian les incarne tous à la fois, avec aisance et générosité. Ces derniers temps, les flux migratoires ont montré leur face la plus sombre. L’incurie de certains dirigeants …

Lire la suite.

---