Bonjour cette semaine on vous invite à découvrir Grito Pelao de Rocio Molina le mardi 09 octobre à 20h30 à Chaillot. Ou Jaz le jeudi 11 octobre à 19h au Théâtre de la Cité Internationale.

Choisissez vous spectacle et envoyez un mail à concours@sceneweb.fr avec vos coordonnées (et votre numéro de téléphone) qui seront transmises au théâtre. Les invitations (pour 2) seront à retirer le soir même. Bonne chance.

---
Comment le monde est devenu gaga d’Ohad Naharin

Par Philippe Noisette

Cet automne Ohad Naharin squatte les scènes françaises, celle du Palais Garnier comme de Chaillot, de Lyon, de Valence ou d’Aix en Provence. Décryptage du phénomène. Ce n’est rien de dire qu’Ohad Naharin est un homme pressé : demandé de toute part, il est, ces jours-ci, parisien ; Decadance son ballet aux allures …

Lire la suite.

---
/ critique / Lam Gods, le cadeau de Milo Rau à la cité

Critique d'Anaïs Heluin

Pour l’ouverture de sa première saison à la tête du NTGent, théâtre municipal de Gand en Belgique, Milo Rau crée une reconstitution du fameux retable L’Agneau mystique des frères Van Eyck. Une passionnante introduction au « théâtre de ville de l’avenir » qu’il entend mettre en place. Avec sa compagnie International Institute of Political Murder, Milo Rau bouscule régulièrement …

Lire la suite.

---
/ critique / L'avenir de Clément Bondu

Critique d'Anaïs Heluin

Accompagné des musiciens Yann Sandeau et Jean-Baptiste Cognet, Clément Bondu crée autour de son poème dramatique L’Avenir une performance au charme crépusculaire. Un puissant chant romantique d’après la catastrophe. D’après l’Europe. Tandis que Clément Bondu s’avance jusqu’à la terre répandue sur scène, qu’il s’arrête près de quelques écrans diffusant une lumière grise, brumeuse, une parole métallique s’élève. …

Lire la suite.

---
/ critique / Les intouchables sortent de l'ombre

Critique de Stéphane Capron - au Théâtre du Soleil

Koumarane Valavane nous plonge avec Chandàla, l'impur dans le drame vécu par les intouchables considérés comme des pestiférés par la société indienne. Le metteur en scène s'appuie sur Romeo et Juliette, la tragédie de Shakespeare pour raconter le destin de jeunes Dalits qui se battent pour faire changer les mentalités. Le spectacle a été créé aux Francophonies …

Lire la suite.

---
/ critique / Les gestes d'amour de Salia Sanou

Critique de Stéphane Capron - vu aux Francophonies en Limousin

Après deux grandes formes, Clameur des arènes et Du désir d'horizons, Salia Sanou chorégraphie l'intime dans deux duos avec Nancy Huston et Germain Acogny dans Multiple-s. Deux instants de grâce et d’élégance. Dans un Monde où le dialogue entre le Nord et le Sud est de plus en plus compliqué, …

Lire la suite.

---
/ critique / Bérénice tragique et lyrique

Critique de Christophe Candoni

Au Palais Garnier, Philippe Jordan dirige la création mondiale de Bérénice, une commande de l'Opéra national de Paris au compositeur suisse Michael Jarrell. La tragédie de Racine qui trouve une musicalité nouvelle se montre condensée et pleinement habitée. Michael Jarrell a coupé, resserré, réécrit nécessairement Racine mais jamais il ne …

Lire la suite.

---
/ critique / Arlequin fait son cirque à La Scala !

Critique de Stéphane Capron

De Thomas Jolly, on connait ses pièces de Shakespeare, son Thyeste, et désormais son Arlequin créé en 2006, son premier spectacle. Il y avait déjà tout de son univers. Il est présenté pour la première fois à Paris à La Scala. Thomas Jolly a conservé l'esprit et la fraîcheur de son premier spectacle pour la recréation de …

Lire la suite.

---
/ critique / tg STAN et consorts mettent le théâtre en chantier

Critique de Vincent Bouquet

Dans leur nouvelle « polycoproduction », le collectif flamand et ses deux acolytes, de KOE et Maatschappij discordia, tentent de mettre sur pieds un atelier pour comédien. Aux confins du burlesque et de l’absurde, ce délire doux-dingue navigue souvent à vue. On connait bien les ateliers du peintre et du sculpteur, la chambre du poète ou le gueuloir du …

Lire la suite.

---
/ critique / Au plus noir de la nuit : sombre destin en milieu tempéré

Critique de Vincent Bouquet

Au Théâtre de la Tempête, la mise en scène très appliquée de Nelson-Rafaell Madel ne parvient pas à restituer toute la profondeur du roman d’André Brink. Dans sa note d’intention, Nelson-Rafaell Madel décrit Looking on Darkness d’André Brink comme un « véritable partenaire de vie », de ceux, sans doute, que l’on respecte trop pour oser se les approprier. …

Lire la suite.

---
/ critique / Des Huguenots tout blancs qui font pâle figure

Critique de Christophe Candoni

Dans une production aux moyens spectaculaires que met en scène Andreas Kriegenburg, les Huguenots de Meyerbeer font à l'Opéra national de Paris un grand retour propret et inégalement passionné. Disparu de l'affiche après 1120 représentations, Les Huguenots retrouve la scène parisienne au moment opportun où les opéras de son compositeur connaissent une sorte de regain d'intérêt de …

Lire la suite.

---
/ critique / Notre parole prend Novarina par la tête

Critique d'Anaïs Heluin

À partir d’un texte paru en 1988 dans Libération, Cédric Orain propose dans Notre parole une approche polyphonique de l’univers de Valère Novarina. Sans réussir à en transmettre la gourmande poésie. Au théâtre, Cédric Orain aime à se faire passeur de paroles qui bousculent nos habitudes de langage. Après l’excellent D comme Deleuze (2017), où il abordait …

Lire la suite.

---
/ critique / Richard Maxwell : le vide comme paradis

Critique de Christophe Candoni

Leader du théâtre expérimental américain, Richard Maxwell met en scène un 4x4, un robot et quatre survivants hagards dans Paradiso, une performance arty entre fable post-apocalyptique et méditation oiseuse. Directeur des Amandiers à Nanterre, Philippe Quesne est quasiment le seul à présenter en France le travail de Richard Maxwell, avec le Théâtre Garonne où le dramaturge est artiste associé. En …

Lire la suite.

---
/ actu / Architecture sera le nom de la création de Pascal Rambert en 2019 au Festival d'Avignon

Cet été nous vous annoncions la présence de Pascal Rambert en 2019 au Festival d'Avignon. C'est confirmé. La pièce s'appelle Architecture et la distribution est impressionnante: Audrey Bonnet, Marina Hands, Marie-Sophie Ferdane, Emmanuelle Béart, Jacques Weber, Stanislas Nordey, Laurent Poitrenaux, Arthur Nauzyciel, Denis Podalydès, Pascal Rénéric. ARCHITECTURE EST UN MEMENTO MORI POUR PENSER NOTRE TEMPS. Pour Audrey …

Lire la suite.

---
Les acteurs du spectacle vivant se mobilisent en faveur des salariés du Théâtre de la Commune

Une partie des salariés du Théâtre de la Commune sont en grève depuis le 20 septembre (10 sur 18). ils dénoncent "une gestion et des conditions de travail calamiteuses" et mettent en avant "12 ruptures conventionnelles, 4 suppressions de postes, ainsi que des restructurations dans chaque service et des changements arbitraires d’attributions qui ont lourdement désorganisé la structure". Pendant la …

Lire la suite.

---